REVELATEUR.COM, c'est aussi des forums photos, des dizaines d'articles, des centaines de photographies.

      

M7
Leica
 
discuter dans les forumsmateriel photoarticles photoles photosinscrivez-vous !
SE CONNECTER


matriel >> 35 mm >> telemetriques

 Leica M7

Toujours fabriqu oui
Visualis 13895 fois
Publique vis experts-pros
flash intégréNon
AutofocusNon
Codage DXOui
MotorisationNon
synchro-flash1/50
Vitesse maximale1/1000
Mesure TTL du flashOui
Correction dioptriqueOui
Fonctionne sans pilesOui
Poids400-600g
Date d'insertion 26/08/2004
Leica M7 telemetriques
discuter - Laisser un commentaire
Description Appareil : LEICA M7
N° de code chromé argent: 10 503, laqué noir: 10 504


Type d'appareil : compact 24 x 36 à viseur télémétrique avec obturateur à commande électronique et deux vitesses d’obturation à commande mécanique.


Objectifs : Raccordement Baïonnette Leica M. Système Objectifs Leica M de 21 à 135 mm.


Viseur : Principe du viseur Viseur télémétrique grand et clair, à cadres lumineux avec correction automatique de parallaxe. Viseur particulièrement peu sensible à la lumière parasite et avec vision optimale de tous les cadres lumineux. Oculaire Equilibré sur 0,5 dioptrie. Lentilles correctrices disponibles (de –3 à +3 dioptries). Cadrage Une paire de cadres lumineux apparait pour respectivement 28 et 90 mm, 35 et 135 mm ou 50 et 75 mm. Positionnement automatique lors de la fixation de l’objectif. Le sélecteur de cadrage permet de faire apparaître toute paire de cadres désirée, indépendamment de l’objectif fixé sur le boîtier. Le programme « Leica à la carte » permet de choisir d’autres combinaisons de cadres lumineux. * Correction de la parallaxe La différence verticale et horizontale entre le viseur et l’objectif est corrigée automatiquement en fonction du réglage de la distance ; le cadre lumineux dans le viseur coïncide donc automatiquement avec ce qu’enregistre l’objectif.

Concordance entre l’image du film et du viseur La taille du cadre lumineux correspond à une taille d’image d’env. 23 x 35 mm lors du réglage de la distance la plus courte pour chaque focale. En cas de réglage infini, en fonction de la focale, environ 9 % (28 mm) à 23 % (135 mm) sont saisis en plus par le film par rapport à ce qu’affiche le cadre lumineux correspondant. Grossissement 0,72x (pour tous les objectifs). Le programme « Leica à la carte » permet également de choisir les facteurs de grossissement de viseur 0,85x et 0,58x. * Télémètre à grande base Télémètre à coïncidence au milieu du viseur en tant que champ clair distinct. Base de mesure effective 49,9 mm (base de mesure mécanique 69,25 mm x grossissement du viseur 0,72x). Dans le cas des grossissements de viseur disponibles dans le cadre du programme Leica à la carte, il s’agit pour 0,85x, de 58,9 mm (base de mesure mécanique 69,25 mm x grossissement du viseur 0,85x) ou pour 0,58x, de 40,2 mm (base de mesure mécanique 69,25 mm x grossissement du viseur 0,58x).


Mesure de l’exposition : Mesure de l’exposition à travers l’objectif (TTL), sélective avec l’ouverture réelle. Principe de mesure La lumière mesurée
est celleréfléchie par une zone blanche au milieu du premier rideau de l’obturateur. Cette zone d’un diamètre de 12 mm correspond environ à 13 % de la totalité du format de prise de vue ou, dans le viseur, à environ 2/3 de la partie courte du cadre adéquat. Plage de mesure (à 100 ASA) De 0,03 à 125 000 cd/m2 à température ambiante, humidité normale et diaphragme de 1,0.

A 100 ASA, cela correspond à des IL de -2 à 20, ou à des diaphragmes de 1 à 4 s jusqu’à 32 et 1/1000 s. Un clignotement de la DEL triangulaire gauche dans le viseur signale un dépassement de la limite inférieure de la plage de mesure.


Cellule de mesure : Photodiode au silicium disposée avec une lentille convergente en haut à gauche derrière la baïonnette
de l’appareil.


Mode d’exposition : Au choix, commande automatique de la vitesse d’obturation (avec affichage numérique correspondant) et présélection manuelle du diaphragme (réglage automatique du temps de pose) ou équilibrage manuel de la vitesse d’obturation et du diaphragme par balance d’exposition (DEL).

Etendue de sensibilité des films : Au choix, réglage automatique pour les films codés DX de 25 à 5000 ASA ou manuel de 6 à 6400 ASA. Le réglage supplémentaire d’une correction de l’exposition (± 2 IL) permet de travailler à des sensibilités de 1,5 à 25000 ASA. Affichages dans le viseur
(sur le bord inférieur) Symbole DEL pour l’état du flash, affichage numérique à 4 chiffres par DEL à 7 segments avec adaptation de la luminosité de l’affichage à l’éclairage ambiant, avec point décimal et point au-dessus pour les indications concernant la sensibilité des films, avertissement pour les corrections d’exposition, vitesse d’obturation lors du réglage automatique du temps de pose, indication de mémorisation de la valeur mesurée, avertissement en cas de dépassement de la plage de mesure vers le haut ou le bas avec le réglage automatique du temps de pose et lors de l’écoulement de vitesses d’obturation supérieures à 2 s.


Balance d’exposition avec deux DEL triangulaires et une DEL ronde centrale pour le réglage de l’exposition (uniquement en réglage manuel).
Sous-exposition d’au moins un palier de diaphragme
Sous-exposition d’un demi-palier de diaphragme.
Exposition correcte.
Surexposition d’un demi-palier de diaphragme.
Surexposition d’au moins un palier de diaphragme.


Les DEL triangulaires indiquent dans quel sens la bague de diaphragme et le barillet de réglage du temps de pose (LEICA M7 uniquement) doivent être tournés pour l’équilibrage. Elles clignotent pour avertir en cas de dépassement de la limite supérieure ou inférieure de la plage de mesure.


Commande et mesure de l’exposition au flash
Raccordement d’un flash Sur le sabot multi-contacts ou avec la prise synchro standard.
Vitesse de synchronisation du flash q = 1/50 s ; temps de pose plus longs utilisables (uniquement en réglage manuel).
Réglage automatique avec « AUTO » ; temps de pose plus courts en réglage manuel (1/250 s, 1/500 s, 1/1000 s) si le flash raccordé comporte une fonction « high Speed Synchronisation » et à condition d’utiliser un adaptateur SCA-3502.

Synchronisation Au choix, sur le 1er ou le 2e rideau de l’obturateur (avec un flash approprié et un adaptateur SCA-3502).


Mode d’exposition / caractéristique de mesure
Mesure intégrale TTL avec prépondérance au centre (avec adaptateur SCA-3501/3502 ou flash standard SCA-3000,p. ex. LEICA SF 20/SF 24D).
Cellule de mesure Photodiode au silicium disposée avec une lentille convergente en bas à droite derrière la baïonnette de l’appareil.
Gamme de sensibilité des films pour la mesure TTL de l’exposition au flash De 12 à 3200 ASA

Correction de l’exposition au flash
±3/3 IL par incréments de 1/3 IL réglable sur l’adaptateur SCA-3501/3502.Réglable sur le LEICA SF 20/SF 24D sur ±3 IL par incréments de 1/3 IL ou de 0 à –3 IL par incréments de 1 IL de manière informatisée.

Affichages pour le fonctionnement du flash
Disponibilité : allumage constant de la DEL symbole de flash dans le viseur. Contrôle d’exposition correcte : allumage continu ou clignotement rapide de la DEL après la prise de vue. Une sous-exposition est signalée par l’extinction passagère de la DEL.

Obturateur et déclenchement : Obturateur Obturateur à rideaux en tissu caoutchouté, à déplacement horizontal ; extrêmement silencieux.
Commande électronique et deux vitesses d’obturation (1/60 et 1/125 s) à commande mécanique.
Vitesses d’obturation Commande électronique et deux vitesses d’obturation (1/60 et 1/125 s) à commande mécanique.
Avec réglage automatique du temps de pose (« AUTO »), en continu entre 32 et 1/1000 s. De 4 à 1/1000 s par incréments entiers.
B pour déterminer vous-même le temps d’exposition pour des expositions longues, synchronisation du flash q (1/50 s).
Déclencheur A trois paliers : mise sous tension – mémorisation de la valeur mesurée (réglage automatique du temps de pose) – déclenchement.


Filetage standard pour déclencheur flexible.


Entraînement du film Chargement du film manuel après ouverture de la semelle du boîtier et du dos de l’appareil. Entraînement avec levier d’armement rapide, grâce au LEICAVIT M, ou par moteur : MOTOR-M, LEICA WINDER-M, LEICA WINDER M4-P ou LEICA WINDER M4-2 (à partir du numéro de série 10350). Rembobinage manuel, par bouton escamotable ou par manivelle, après renversement du levier « R » sur la partie frontale de l’appareil. Compteur de vues sur le capot de l’appareil. Retour automatique à zéro après chaque retrait de la semelle du boîtier.


Boîtier Matériaux Boîtier monobloc en alliage léger moulé sous pression, avec paroi dorsale relevable. Capot et semelle en laiton. Chromé argent ou chromé noir. Le programme « Leica à la carte » permet de choisir toutes les variantes pour les deux modèles d’appareils. Ecrou pour trépied A 1/4 (1/4") DIN dans la semelle. Alimentation 6 V par 2 piles au lithium, type « DL 1 ⁄ 3 N ». Contrôle des piles par pulsation des DEL de l’affichage numérique ou de la balance d’exposition ou par affichage du signe « bc » ou par extinction des DEL.

Dimensions (L x H x E) Env. 138 mm x 79,5 mm x 38 mm
Poids (sans piles) Env. 610 g
Livré avec Courroie de transport (14 312), bouchon de boîtier avec baïonnette M (14 195), bouchon de contact flash (14 348) et piles.

Leica M7        Par aziz

Avis : Le M7 est le derniers nés des semi-automatiques télémétriques Leica. Il dispose d'un mode à priorité au diaphragme, ce qui permet un gain de temps considérable en prise de vue. Il dispose également d'un lecteur de codage DX et d'un mode flash synchro-FP jusqu'au 1/1000ème de seconde.
Les points forts : Télémètrie: une mise au point manuelle ultra-précise et rapide, indépendante de l'ouverture maxi de l'objectif utilisé
Un obturateur à rideau en toile caoutchouté d'une discrétion sans égale
Pas de miroir donc un minimum de vibrations ( avec un peu d'habitude, on réussit des photos à des temps de pose de l'ordre de la seconde…)
Une fiabilité légendaire
Des commandes rationnelles et pas 36'000 fonctions que l'on ne sait plus faire fonctionner quand on en aurait besoin
UN APPAREIL PHOTO, QUOI…
Les points faibles : Pas d'autofocus et pas de zoom : si on ne voit rien dans le viseur, c'est qu'il n'y a vraiment pas de lumière et donc que la prise de vue est impossible ! Pour le zoom, on apprend à tourner autour de son sujet, à s'en approcher et on peut vérifier le cadrage avec une autre focale grâce à la possibilité de changer le collimateur de focale sans démonter l'objectif utilisé
Qualité des assemblages :
qualité du viseur :
prise en main-ergonomie :
mesure de l'exposition :
discretion-silence. :

SUPERBE!        Par Phil

Avis : Appareil à visée télémétrique, idéal pour la photo de reportage, scènes de rue, intérieurs sans flash et aussi, pour le paysage encore que l'on reste ici en petit format.
Gamme optique superlative. Produit vraiment à la hauteur de sa légendaire réputation.
Les points forts : 5 sur 5 pour les paramètres ci-dessous.
Appareil pour photographes qui savent encore ce qu'est la photographie.
Optiques sensationnelles qui font la différence pour des sujets faiblement éclairés ou peu contrastés.
Parallaxe de temps infime.
Vibrations sans rapport avec celles d'un reflex.
Excellente tenue en main bien que plutôt compact.
Les points faibles : Poids non négligeable.
Prix aussi élevé que la qualité générale, exorbitant pour certains objectifs et n'incluant jamais le talent.
Appareil non universel car inadapté à la macro, au safari ou au sport en raison d'une mise au point rapprochée impossible et:ou de la petitesse es cadres de visée avec les longues focales.
Viseur standard (xO,72) adapté aux seules focales de 28 (et encore!), 35, 50, 75 et 90, pour ces 2 dernières si possible avec loupe x1,25.
Qualité des assemblages :
qualité du viseur :
prise en main-ergonomie :
mesure de l'exposition :
discretion-silence. :

Exceptionnel mais...        Par phil2x

Avis : Phil2x revoit un peu son appréciation sous le pseudo "Phil". Quel sale coup, pour cet indestructible boîtier argentique, que la percée et le développement incroyable du numérique aujourd'hui full frame. Ce "must" du film 135 reste un outil de rêve. Malheureusement, après la parenthèse plutôt ratée des M8 et M8.2, le M9, seul télémétrique numérique full frame, bien que fournissant une qualité d'image supérieure à celle du M7, n'est plus au "top" du format comme l'était ce M7.
Les points forts : 1. Fabrication somptueuse et robustesse du boîtier et des optiques ;
2. Compacité tant du boîtier que des objectifs ;
3. Silence et onctuosité de fonctionnement imbattable ;
4. Qualité optique insurpassée des objectifs ;
5. Précision de la mise au point avec les focales courtes et normales ;
6. Précision de la mesure quasi-spot de l'exposition ;
7. Plaisir intense à photographier de façon réfléchie ou instinctive.
Les points faibles : 1. Fiche technique apparaissant comme de plus en plus rudimentaire ;
2. Inaptitude à la photographie rapprochée ;
3. Mise au point délicate avec téléobjectifs ;
4. Viseur externe indispensable sous 28 mm ;
5. Chargement du film déroutant pour un novice ;
6. INCERTITUDE quant à l'avenir du film 135.
Qualité des assemblages :
qualité du viseur :
prise en main-ergonomie :
mesure de l'exposition :
discretion-silence. :


VOIR TOUTES LES CATEGORIES | PROPOSER MATERIEL SIMILAIRE. | DONNER SON AVIS SUR CE MATERIEL




Tous droits réservés sur textes et images - 2004 - 2020 - le 25/10/2021 à 19:57:00 - REVELATEUR.COM.