REVELATEUR.COM, c'est aussi des forums photos, des dizaines d'articles, des centaines de photographies.

      

Carte gris 18%
Kodak
 
discuter dans les forumsmateriel photoarticles photoles photosinscrivez-vous !
SE CONNECTER

matériel >> Accessoires >> mesure de la lumière

 Kodak Carte gris 18%

Toujours fabriqué oui
Visualisé 19061 fois
Publique visé experts-pros
Fonction lumière continueOui
Fonction flashmètreOui
spotmètre 1°Oui
spotmètre 5°Oui
AffichageAnalogique
Retroeclairage (visible dans le noir)Non
affichage dans le viseurNon
fonction ChronoNon
Mesure incidenteOui
Mesure réflechieOui
Date d'insertion 18/11/2004
Kodak Carte gris 18% mesure de la lumière
discuter - Laisser un commentaire
Description Cette carte est une aide pour la mesure de la lumière, et non pas un appareil pour mesurer la lumière.

Cette carte possède une face de couleur grise normalisée à 18%, ce qui permet d'avoir une référence dans sa mesure de la lumière.

L'autre face est de couleur plus claire, avec une reflexion plus importante de 90% pour faire des mesures dans des conditions de lumière faibles.

Permet un usage en intérieur comme en extérieur. L'usage de ces cartes est prévue et décrite dans la publication suivante : Publication No. R-27 kodak.

Deux cartes par sachet. taille de la carte : 20x25 cm.

Kodak Carte gris 18%        Par detroupe

Avis : En fait, cette carte sert à la base à étalonner les posemetres manuels ou intégérés aux appareils photo. Egalement (en numérique photo et vidéo pour créer une balance des blancs correct quel que soit le type d'éclairage).
En argentique : ce carton gris neutre permet 2 choses.
La première : Ce qu'il faut savoir, c'est que la sensibilité indiquées sur les pellicules photos est une sensibilité dite de laboratoire.
La cellule de votre appareil photo et/ou de votre posemêtre n'est certainement pas équivalente à celle utilisée par Ilford en labo.
Aussi, prenez un carton gris neutre Kodak 18% fixez le a un mur exactement face à votre apareil photo que vous aurez placé sur un trépied.
La position du mur a son importance : l'appareil photo doit avoir son objectif dirigé en direction de l'est si vous procédez le matin.
L'objectif doit être orienté à l'ouest l'aprés midi. De telle sorte que vous soyez toujour face à un mur à l'ombre et le soleil face à vous mais derrière la maison.
Aucun reflet parasite ne doit venir frapper l'objectif.
L'appareil photo est donc sur trépied en face de notre mur sur lequel est fixé le carton gris neutre Kodak.
En face cela signifie que le plan du film doit être parallèle au plan du carton gris neutre ! Utilisez un niveau sur votre griffe porte flash.

Vous utiliserez de préférence un objectif de grande qualité (par ce qu'à travers un cul de bouteille... ca ne peut pas le faire).
Un bonne focale fixe fera l'affaire. Vous l'utiliserez à la moitié de sa plage d'ouverture (en général f/8).
Le carton gris neutre doit recouvrire l'image dans le viseur.

Achetez 4 pellicules photo NB, par exemple Ilford Fp4 Plus à 125 iso. Avant de payer : regardez les numéro de sèrie des pellicules et choisissez des numéros qui se suivent, vous travaillerez ainsi sur un lot identique tirées d'une seule et même bobine !
Achetez du révélateur film que vous utiliserez pour développer les pellicules soit : Ilford ID-11 ou Ilford Microphen.

Chargez une première pellicule dans votre appareil photo préféré.

Première photo : Sur votre appareil vous indiquerez la sensibilité normale de 125 iso.
Faite la mesure d'exposition au travers de l'apprail photo, réglez la mise au point, ouverture à f/8 vous jouez donc sur la vitesse pour avoir la bonne exposition, et déclenchez.
Seconde photo : Immédiatement après réglez la sensibilité de votre appareil photo sur 100 iso. La mise au point n'a plus à être touchée, laissez à f/8 et jouez sur la vitesse pour l'expo et déclenchez.
Troisième photo : sensibilité à 64 iso et ...
Quatrième photo : sensibilité à 200 iso et ...
Cinquième photo : sensibilité à 250 iso et ...
C'est fini pour cette pelloche.

Deuxieme pellicule, faites comme pour la première pellicule.
En encore chargez une troisième et dernière pellicule et recommencez.

Vous avez donc maintenant une serie de 3 pellicules de 5 photos prises dans les 5 minutes avec la même luminosité, même MAP même ouverture...
Y a plus qu'a développer les pellicules... mais une par une.

Cela va nous servire à étalonner également la pellicule avec nos moyens matériels et chimiques de développement.

En ce qui concerne la chimie : je vous recommande pour ce qui est des révélateurs, bains d'arrêt et fixateurs, de toujours les mélanger avec de l'eau distilée.
Jamais avec l'eau du robinet qui contient aussi des agents chimiques et notament du chlore qui fera perdre de ses qualités à votre chimie.
L'eau du robinet ne sert qu'à rincer la pellicule en fin de traitement. Ceci vaut également pour vos tirages papiers... toujours eau distillée achetée en grande surface 2 francs six sous les 5 litres.

Tous vos produits chimiques doivent être à la même température de préférence 20°. Cette identité de temperature est grandement facilité si vos produits chimiques ainsi que votre réserve d'eau distillée sont stockés dans la même pièce. Sinon mettez tous vos produits au moins 2 heures dans la même pièce avant de commencer une scéance de développement/tirage.

Revenons en à notre première péllicule.
Ca y est elle est chargée dans la cuve JOBO. Remplissez votre cuve entierement avec de l'eau distillée.

Remuez (ne secouez pas !), à l'endroit à l'envers une dixaine de fois, ceci pour mouiller et ramolire les cristaux de la pellicule.
Notre révelateur ID-11 ayant été préparé 2 heure à l'avance.
Que dit sa notice d'utilisation : utilisation entre 20 et 24° : pour un Fp4 Plus exposée à 125 iso et pour une température de bain à 20° , il faut 8'30'' soit 510 secondes.
Notre première pellicule sera donc développée à 8'30.
Puis bain d'arrêt puis fixée, lavée à l'eau du robinet 5 à 6 fois et enfin la dernière eau de lavage sera de l'eau distillée avec de l'agent mouillant. Comme cela vous n'aurez aucune trace résiduelle de calcaire ! L'eau distillée n'en contient pas.

Ensuite tirage des 5 photos. Je ne vais pas rentrer dans le détail du tirage, ni bien évidement rappeler qu'il ne sert à rien d'avoir un Leica Noctilus M1:1 si c'est pour faire des tirages avec un cul de bouteille.
Une fois vos tirages réalisé, eh bien y a plus qu'à comparer avec le carton gris neutre Kodak à 18%.
Si aucune des 5 photos ne correspond exactement.
Alors il faut développer une seconde pellicule et cette fois jouer sur le temps de développement : si les photos sont trop sombres : allongez le temps de développement de la pellicule de 30 secondes.
Si les photos sont trop claires, réduisez le temps de développement de la pellicule de 30 seconde.

Refaites un tirage des 5 nouvelles photos. Vous devriez trouver un tirage qui correspond à la charte gris neutre Kodak. Si c'est le cas, alors vous venez de trouver la vitesse iso réèlle à utiliser sur votre appareil photo avec la FP4 et également le temps de développement de la pellicule avec votre matériel de labo et la chimie Ilford ID-11.

La troisième pellicule peut être utilisée pour affiner le temps de développement par exemple :
base 8:30 trop sombre
second dev : 8:00 correct
troisième dev : 8:10 trés bon

Attention le test que nous avons fait ne vaut QUE pour cette péllicule associée à cet appareil photo et la chimie en question.
Si vous changez de péllicule Delta 100 ou 400 de chez Ilford et/ou de chimie, alors il faudra refaire le test.

J'avais dit au début de ce post que le carton gris neutre kodak à 18% permet 2 choses.

La seconde chose : c'est lorsque vous êtes dans une situation d'éclairement trop difficile (paysage enneigé : type mer de glace à chamonix), de prendre la mesure sur le carton gris neutre et ensite débrayer l'appareil en manuel, entrer les valeurs diaf/vitesse, cadrer MAP et déclenchez. Faites ensuite une photo en prenant la mesure direct et vous verrez la différence. Sur la première le blanc de la neige sera francs, sur la seconde le blanc sera gris... à 18% comme le carton Kodak.
Les points forts :
Les points faibles :
Qualité d'assemblage :
Fonctionnalités (possibilités de mesures) :
Mesure en faible lumière :
convivialité (ecran, prise en main...) :
accessoires fournis (housse, diffuseurs...) :

Une bonne aide pour le photographe.        Par Hondermarck

Avis : cette carte gris neutre Kodak a été créée pour les portraits au US, afin de standardiser le temps de pose et obtenir de meilleurs résultats, en analysant les images prises en noir et blanc sur des milliers de portraits d'américains moyens.
Elle permet de s'affranchir du sujet pour les sujets basiques, mais c'est tout. je pense que la mesure spot sur le sujet que l'on souhaite photographier est la seule méthode possible pour comprendre et obtenir ce que l'on souhaite.
Les points forts : pas cher...
Les points faibles : Ne prends pas en compte les caractéristiques du sujet. donc, pour les capteurs un peu difficiles, cette carte n'est pas très utile.
Qualité d'assemblage :
Fonctionnalités (possibilités de mesures) :
Mesure en faible lumière :
convivialité (ecran, prise en main...) :
accessoires fournis (housse, diffuseurs...) :


VOIR TOUTES LES CATEGORIES | PROPOSER MATERIEL SIMILAIRE. | DONNER SON AVIS SUR CE MATERIEL



Le numérique full frame, c'est ici ! Tous droits réservés sur textes et images - 2004 - 2009 - le 22/11/2018 à 12:23:47 - REVELATEUR.COM - Conçu et réalisé par Laurent HONDERMARCK.